Quel est le coût pour viabiliser un terrain en 2024 ?

Le 28 mai 2024 - Guide des prix

Vérifier que le terrain est viabilisé est une étape indispensable à la réalisation d’un projet de construction neuf. Avant de signer l’achat d’un terrain, il est en effet impératif de vérifier que celui-ci est constructible. Il faut alors prévoir des travaux de raccordements aux réseaux d’eau, de gaz d’électricité et d’assainissement. Mais combien coûte la viabilisation d’un terrain ? Voici les étapes et les éléments à connaître sur le prix à prévoir pour la viabilisation de terrain.  

Viabiliser un terrain : en quoi ça consiste ?

La viabilisation d’un terrain est une étape qui intervient avant la construction d’un logement. Le propriétaire du terrain doit au préalable vérifier la constructibilité du terrain. Pour cela, il suffit de consulter le plan local d’urbanisme (PLU) auprès de la mairie.

Si vous êtes bien en zone constructible, alors le processus de viabilisation consiste à 

  • raccorder le terrain aux réseaux publics d’eau potable et d’assainissement ;
  • d’installer le réseau d’électricité et de gaz ;
  • de créer des voies d’accès.
Qui appeler pour viabiliser un terrain ? La réalisation de travaux de raccordement peut nécessiter de réaliser certaines formalités spécifiques. Pour chaque type d’intervention, n’hésitez pas à solliciter plusieurs devis auprès des prestataires compétents (professionnel de voirie et réseaux divers). Vous pourrez ainsi choisir le meilleur prix de viabilisation de terrain. 

A lire également : Terrain non constructible : tout ce qu’il faut savoir

Quel est le prix de la viabilisation d’un terrain en 2024 ?

Le prix d’une viabilisation d’un terrain tourne en moyenne autour de 10 000 €.

Toutefois, il est important de souligner que les écarts de coûts peuvent être très importants d’un projet à l’autre. Les fourchettes pour viabiliser son terrain peuvent ainsi être comprises entre 6 000 € et 15 000 €, selon les configurations. 

De quoi dépend le coût d’une viabilisation de terrain ?

La situation géographique du terrain 

Le prix de la viabilisation dépend de la distance entre le terrain et l’accès aux réseaux public. Bien entendu, plus l’accès est éloigné des installations publiques et l’opération complexe, plus les frais de viabilisation seront élevés.

Pour connaître la distance qui sépare votre terrain des équipements publics, il faut effectuer une demande de certificat d’urbanisme (CU). Vous pourrez ainsi chiffrer le prix des travaux de viabilisation. Ce document est gratuit et s’obtient sur simple demande en complétant le formulaire Cerfa 13410*10.

Attention, le délai d’instruction peut atteindre deux mois. Une fois délivré, le certificat d’urbanisme opérationnel est alors valable 18 mois. 

💡 Bon à savoir : le certificat vous renseigne également concernant les différentes taxes d’urbanisme applicables à vos travaux. Il peut notamment s’agir de la préparation raccordement égout (PRE) ou de la taxe locale d’équipement (TLE).

Nature du terrain

Le prix de viabilisation de terrain varie également en fonction de la topologie des sols et du relief.

Les honoraires des professionnels

Enfin, le budget total de la viabilisation est variable selon les tarifs de viabilisation de terrain des professionnels impliqués dans le projet (bureau d’étude, architecte, etc.).  

💡 Bon à savoir : outre les coûts directs liés aux travaux de viabilisation de terrain, il est impératif de ne pas omettre certains frais indirects qui peuvent venir s’ajouter, comme les frais de notaire et les taxes d’aménagement (communale, départementale et régionale) qui varient selon la localité et la surface de la construction.

A lire également : Tout savoir sur le bornage d’un terrain | Coût & étapes

Prix d’une viabilisation par type de raccordement

Pour vous aider à estimer au mieux l’enveloppe budgétaire de vos travaux de viabilisation de terrain, voici une fourchette des prix moyens constatés pour chaque type de raccordement :  

Prix d’un raccordement à l’eau

Le tarif pour raccorder son terrain à l’eau se situe entre 700 € et 1700 € en moyenne. Ce tarif est valable si la distance pour atteindre le réseau est de moins de 10 mètres. Au-delà, des frais supplémentaires sont appliqués. Comptez autour de 45 € par mètre linéaire en plus.  

Prix d’un raccordement à l’électricité

En ce qui concerne le raccordement Enedis (anciennement ERDF), il est compris entre 1 700 et 2 500 € si la distance à parcourir pour atteindre le boîtier de branchement est inférieure à 30 mètres. Au-delà, il faut prévoir des frais de 150 € environ par mètre supplémentaire.

Prix d’un raccordement au gaz

Pour le tarif d’un raccordement au gaz, il se situe en moyenne entre 400 € et 1 500 € pour une distance de moins de 30 m du réseau de gaz. Au-delà, comptez un surcoût de 100 € par mètre en plus.  

Prix d’un raccordement au tout à l’égout

Enfin, pour procéder au raccordement du tout à l’égout, les prix oscillent entre 3 000 € et 8 000 €, selon le terrain.

💡 Le conseil Obat : la facture d’une viabilisation de terrain peut facilement dépasser 10 000€, voire plus. Il est donc vivement conseillé de prendre le temps d’évaluer le coût de la viabilisation avant l’achat du terrain. Vous pourrez ainsi déterminer si vous disposez de l’enveloppe nécessaire pour concrétiser votre projet immobilier. Un bon moyen de ne pas dépasser votre budget.

A lire également : Quel est le prix de la location d’une tractopelle en 2024 ?

Quelles sont les démarches préalables à une viabilisation ?

Voici les différentes démarches à effectuer pour viabiliser un terrain :

  1. Vérifier la possibilité de construire sur votre terrain. Adressez-vous au service d’urbanisme de votre mairie pour consulter le PLU.
  2. Obtenir un certificat d’urbanisme afin d’en savoir plus sur les conditions de viabilisation et les taxes applicables.  
  3. Faire réaliser une étude du terrain par un professionnel, au besoin. Cette étape est nécessaire si vous n’avez pas d’information sur la géographie et la nature du sol de votre terrain (cours d’eau, etc.).
  4. Évaluer les travaux nécessaires pour anticiper le budget.
  5. Déposer un permis de construire. Ce document est obligatoire pour toute construction nouvelle et démarrer les travaux de viabilisation.
  6. Effectuer des demandes de raccordement aux différents réseaux concernés. Il faut monter un dossier pour chaque réseau : Enedis pour le raccordement à l’électricité, les services de la mairie pour l’eau, GRDF pour le gaz si la zone est éligible ou auprès d’une entreprise locales de distribution (ELD) si votre commune en dépend, etc.

Une fois ces étapes validées, il est temps de procéder aux travaux de raccordement. Si la plupart des frais de viabilisation sont à votre charge, la mairie finance généralement les travaux de raccordement à l’eau. Enfin, pour économiser sur le prix de viabilisation de terrain, il est vivement recommandé de comparer les devis et de faire le jeu de la concurrence.  

En résumé  

Pour rendre un terrain habitable, il n’existe pas d’autres alternatives que de le viabiliser. Ce processus requiert un certain formalisme, mais aussi du temps et des frais de viabilisation à ne pas négliger. Pour maîtriser les coûts et garantir la bonne réalisation des travaux, il est conseillé de faire appel à des professionnels compétents. Grâce à eux, vous pourrez bénéficier d’un accompagnement tout au long du processus pour une viabilisation optimale au meilleur prix.  

Simplifiez votre gestion d’entreprise du bâtiment avec Obat
Découvrez les fonctionnalités du logiciel