Le 3 juin 2023
Article mis à jour le 10 juillet 2024
Conseils travaux

Par L'équipe de rédaction

Quelle chaudière choisir ? Tout ce qu’il faut savoir pour la changer

Bientôt 15 ans avec votre chaudière ? C’est probablement le moment idéal pour réfléchir au changement de votre chaudière. Mais quel système choisir  ? Et quels critères considérer lors du remplacement et du choix de votre chaudière ? Penchons-nous sur la réglementation européenne des équipements de chauffage, ainsi que les différents modèles qui existent. Chaudière électrique, à gaz, au fioul, au bois ou pompe à chaleur… Tour d’horizon !

Changement de chaudière : les signes annonciateurs et la réglementation européenne

Quand faut-il changer de chaudière ? 

Entre 15 et 20 ans : voici la durée de vie moyenne d’une chaudière. Elle dépend de la qualité de la chaudière, de son utilisation intensive (ou pas) et de son entretien. Avec le temps, votre chaudière devient inévitablement moins efficace.

Si votre chaudière approche de cette fourchette, renseignez-vous dès maintenant pour prévoir son renouvellement. Le chauffagiste responsable de l’entretien annuel de votre appareil vous indiquera s’il commence à faiblir. Certains signes constituent des alertes sur l’état d’usure de votre chaudière : 

  • Ses performances diminuent ;
  • Des bruits inhabituels surviennent ;
  • Des pannes à répétition arrivent ;
  • L’eau devient moins chaude (si votre chaudière produit votre eau chaude) ;
  • Votre consommation énergétique augmente de façon anormale.

Notez qu’une habitation bien isolée avec une chaudière neuve permet d’obtenir jusqu’à 30 % d’économie d’énergie. De plus, un équipement de chauffage neuf apporte un meilleur confort de chauffe et réduit les émissions de CO2.

💡 Vous possédez une chaudière au fioul ou à charbon ? Profitez des aides de l’état avant 2030 ! L’état accorde une prime à la conversion des chaudières dans le cadre de son plan zéro chaudière au fioul d’ici 2030.

La réglementation européenne concernant les systèmes de chauffage

Depuis 2015, la directive Eco-conception impose des normes de rendement et d’émissions de Nox (oxyde d’azote). Toutes les chaudières domestiques installées dans l’Union européenne doivent les respecter. Depuis 2018, le rendement d’une chaudière doit être supérieur ou égal à 86 %. Les émissions de NOx doivent quant à elle être inférieures ou égales à 56 mg/kWh.

Les seules chaudières conçues dans le respect de ces normes sont les chaudières à condensation (haute performance énergétique). Les chaudières à basse température, très énergivores, vont donc disparaître.

Depuis le 1er juillet 2022, il est interdit d’acheter une nouvelle chaudière au fioul. Si vous chauffez votre logement au fioul, vous pouvez la conserver et la faire réparer. Cependant, lorsque votre équipement arrivera en fin de vie, vous devrez envisager le remplacement de votre chaudière au fioul par un autre type de chauffage. En effet, le fioul est un combustible particulièrement polluant.

Sachez également que depuis janvier 2022, le chauffage exclusif au gaz est interdit dans les maisons neuves. Cette interdiction sera étendue aux bâtiments collectifs neufs, en particulier aux immeubles en copropriété en 2025. Mais dans les autres cas, vous pouvez toujours remplacer votre chaudière à gaz par une plus récente. 

Le changement de chaudière nécessite un gros budget. Heureusement, certaines aides existent pour vous financer une partie des travaux. La prime énergie, MaprimeRénov’, l’éco-prêt à taux zéro et la TVA à 5,5 % font diminuer la facture. Notez que les chaudières à condensation et à bois sont éligibles aux aides écologiques, dont le crédit d’impôt à 30 %.

💡 Qui contacter pour changer ma chaudière ? Le professionnel spécialisé dans l’installation de chaudière est le plombier-chauffagiste. Pensez également à souscrire un contrat d’entretien annuel pour économiser sur le coût des interventions.

Choisir votre nouvelle chaudière : les critères à prendre en compte 

La place et l’emplacement de votre chaudière

Selon la place disponible et l’énergie souhaitée, la chaudière s’installe au sol ou au mur. Le type d’installation n’a aucun impact sur sa performance et sa durée de vie.

La chaudière murale se pose facilement. Elle offre de nombreux atouts : faible encombrement, silencieux et léger. Ce type de pose convient pour les chaudières à gaz. La chaudière murale coûte souvent un peu moins cher que la chaudière au sol.

La chaudière au sol est adoptée lorsque les chaudières ont beaucoup de puissance. Elle permet de fournir d’importants besoins d’eau chaude. Les chaudières au sol, plus lourdes, intègrent un ballon d’eau chaude. Ce type de chaudière convient pour le gaz ou le bois.

A lire également : Ma chaudière fait du bruit : comment réagir ? Les bons gestes

La puissance de votre appareil de chauffage

La puissance d’une chaudière se détermine en fonction du volume à chauffer, de l’isolation du logement et de sa situation géographique. Le nombre d’habitants et les besoins en eau chaude sanitaire (quantité de salles de bains) se prennent en compte pour définir la puissance de la chaudière.

À retenir : une chaudière doit être assez puissante pour alimenter les radiateurs au bout du circuit. Sous-dimensionnée, elle sera en surrégime et votre facture augmentera !

Ainsi, pour un logement inférieur à 100 m², une chaudière de 20 à 28 kWh sera nécessaire. Pour plus de 100 m², comptez une puissance de 25 à 35 kWh.

Le rendement

Il s’agit du rapport entre la chaleur produite et l’énergie consommée par la chaudière. Un rendement élevé vous garantit une économie d’énergie importante.

Le tirage 

C’est la dépression causée par la différence entre la température de combustion à l’intérieur de la chaudière et celle de l’air à l’extérieur. Un tirage élevé est gage de chaudière performante.

La production d’eau chaude sanitaire

Concernant la production d’eau chaude sanitaire, trois types de chaudières existent.

  • Une chaudière à production d’eau chaude instantanée apporte de l’eau chaude en permanence, sans changement de température. C’est le meilleur choix pour un foyer ayant de faibles besoins en eau.
  • Une chaudière à production d’eau chaude à micro-accumulation fournit de l’eau chaude comme la chaudière à production instantanée. Son petit plus ? Elle est dotée d’une petite réserve de moins de 10 litres pour distribuer de l’eau chaude dès l’ouverture du robinet.
  • La chaudière à production d’eau chaude accumulée dispose d’un ballon pour stocker l’eau chaude. Ce qui apporte un certain confort.

Le combustible

La loi ne permet plus le changement de votre chaudière au fioul par une nouvelle chaudière utilisant ce combustible polluant. Le gaz est également interdit dans les constructions neuves. L’électricité reste chère, mais peut être un choix pour les petits logements. Chaudière à bois, pompes à chaleur ou modèle hybride permettent des économies d’énergie et sont intéressants d’un point de vue environnemental.

Le confort

Votre chaudière doit fournir une eau chaude sanitaire à une température adéquate. Et cela immédiatement et tout le temps. N’oubliez pas de la choisir équipée de systèmes anti-légionelles pour une qualité de l’eau parfaite.

L’option de régulation permet d’adapter la température de chauffage en fonction de celle qui est extérieure. La programmation de la chaudière donne la possibilité d’adapter la température de votre logement selon votre programme journalier.

A lire également : Chaudière en panne : comment réagir ? Causes et solutions

Les différents types de chaudières : quelle chaudière choisir ? 

Par quelle chaudière remplacer votre vieil appareil de chauffage ? Zoom sur la chaudière classique, la chaudière à condensation, la chaudière biomasse, la pompe à chaleur et le modèle hybride (chaudière et pompe à chaleur).

La chaudière classique

Les chaudières classiques fonctionnent avec du gaz ou de l’électricité. Elles sont moins performantes par rapport aux nouvelles générations de chaudière. Cependant, elles chauffent rapidement. L’électricité est actuellement l’énergie la plus chère.

Vous envisagez de changer votre chaudière à gaz ? Optez pour une chaudière à condensation. Elle vous permettra de faire baisser vos factures !

La chaudière à condensation

Quelle chaudière à gaz choisir ? La chaudière à très haute performance énergétique (THPE) a une efficacité énergétique saisonnière égale ou supérieure à 92 %.

Comment est-ce possible ? Cet appareil récupère la chaleur des fumées de combustion afin de chauffer l’eau du circuit. Ainsi, vous réduisez votre dépense énergétique de 35 %.

Le rendement de la chaudière gaz à condensation dépasse souvent les 100 %. 

Ses atouts ? Une chaleur agréable et homogène, un bon rapport qualité prix, un système de chauffage économique. Autre avantage non négligeable : vous pourrez bénéficier de prime économie d’énergie ! Les aides prennent en charge 35 % du prix de votre chaudière gaz à condensation. 

Son inconvénient ? Le prix du gaz fluctue.

Comptez entre 3000 et 7000 euros pour cet équipement de chauffage.

A lire également : Système de chauffage : lequel choisir pour son logement ?

La chaudière biomasse 

La chaudière biomasse est la solution la plus écologique pour se chauffer. Elle fonctionne grâce à la combustion de bûches ou granulés de bois. 

Chaudière à bûche ou à granulés de bois ? Ces deux appareils ont de sérieux atouts : un excellent rendement et un fonctionnement avec une source d’énergie renouvelable et non polluante. 

Cependant, prévoyez de la place pour stocker les pellets de bois dans un silo. Il vous évite de recharger la chaudière manuellement. Avec la chaudière à pellets, vous pouvez programmer votre chauffage. Optez plutôt pour un bois sec certifié NF bois de chauffage. Puis placez-le dans une pièce sèche et bien ventilée.

Inconvénient : avec une chaudière à bûches, vous devrez l’alimenter vous-même. 

Pour une chaudière à bûches, un budget entre 1000 et 2000 euros est nécessaire. Si vous voulez remplacer votre chaudière par une chaudière avec des granulés de bois, épargnez entre 4000 et 8000 euros.

La pompe à chaleur (PAC)

Les pompes à chaleur séduisent de plus en plus. Pompe à chaleur air-air, pompe à chaleur air-eau, PAC géothermique, PAC hydrothermique sont performantes et utilisent l’énergie renouvelable. Les caractéristiques du logement (lieu, taille, nombre d’occupants) déterminent la puissance et la taille de l’équipement. Comptez entre 10 000 et 15 000 euros pour en faire l’acquisition.

A lire également : Quelle est la durée de vie d’une pompe à chaleur (PAC) ?

Le modèle hybride : chaudière et pompe à chaleur

Un modèle hybride utilise deux sources d’énergie. Ce système associe une chaudière gaz à une pompe à chaleur (PAC). Selon les conditions climatiques, l’une ou l’autre se met en fonctionnement. L’objectif ? Économiser de l’énergie. Bilan ? Coûteux, mais écologique.


A retenir sur le changement de chaudière

Le changement de chaudière ne s’improvise pas. Vous devez choisir entre différents types de chaudière selon vos critères. Gardez à l’esprit que le budget est certes conséquent, mais le remplacement de votre chaudière vous fera réaliser de belles économies d’énergie. De plus, cette installation est facilitée grâce aux aides de l’état. Vous participez ainsi à la transition énergétique et à l’installation d’un équipement plus écologique.

Chauffage domotique : fonctionnement et avantages

La domotique fait partie des solutions clés pour réduire la consommation énergétique des bâtiments et répondre aux enjeux environnementaux. D’ailleurs,...

Quel est le meilleur poêle à bois ? Guide d’achat 2024

Vous souhaitez investir dans un poêle à bois ? Ce système de chauffage performant permet non seulement d’alléger vos dépenses énergétiques,...

Quels sont les meilleurs fournisseurs d’électricité verte en 2024 ?

L’importance de la transition énergétique pousse, ces dernières années, de nombreux fournisseurs à proposer des offres d'électricité verte. En France,...

Comment relooker une cuisine sans travaux ? 10 idées

Cœur battant de la maison, la cuisine joue une fonction clé à travers la préparation des repas, tout en favorisant...

Quel est le tarif d’un architecte ? Prix horaire et au forfait

Vous vous demandez combien coûte un architecte ? Avant de vous lancer dans un projet de construction ou de rénovation,...

Aide à l’installation de panneaux solaires : 7 solutions en 2024

L’énergie solaire présente de nombreux avantages économiques et environnementaux : elle est illimitée, presque gratuite et plus écologique que les...